2 jours à Paris - Claude Lesaulnier - ebook

2 jours à Paris ebook

Claude Lesaulnier

0,0

Opis

Visitez Paris en deux jours avec ce guide touristique qui vous fera découvrir tous les lieux incontournables de la capitale française, ville d’art et de mode, du boulevard Saint-Germain à l’incontournable tour Eiffel ! Une expérience unique et intense à travers la ville.Ce guide touristique numérique contient :• Tops 10 des incontournables : musées, monuments et lieux insolites de Paris ;• Introduction historique et culturelle ;• Itinéraire de visites et plan pour aller à l’essentiel quand on ne dispose que de deux journées à Paris ;• Infos pratiques sur les lieux phares de la ville ;• Bons plans : restaurants, cafés, bars, etc. ;• Astuces de voyage.La collection « Check in » est éditée par les éditions Lemaitre. Elle a pour mission de répondre aux frustrations des habitués des guides de voyage classiques, qui – comme nous – ne trouvent pas leur bonheur en numérique. À ces amoureux des citytrips et des week-ends à l’étranger, voici un guide touristique qui va droit à l’essentiel ! Bon voyage !

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi na:

Androidzie
iOS
czytnikach certyfikowanych
przez Legimi
Windows
10
Windows
Phone

Liczba stron: 86

Odsłuch ebooka (TTS) dostepny w abonamencie „ebooki+audiobooki bez limitu” w aplikacjach Legimi na:

Androidzie
iOS



Aidez-nous à améliorer nos guides !

Des idées à soumettre, des expériences à partager, des avis à donner ? Envoyez-nous vos commentaires à l’adresse [email protected]

Pourquoi choisir Paris comme destination ?

Paris est l’une des destinations touristiques les plus prisées et charme chaque année plus de 16 millions de voyageurs. La Ville Lumière n’est pas dénuée d’attraits, et les raisons de s’y rendre ne manquent pas :

Pour ses musées. Vous n’aurez pas le temps de visiter ses 136 musées : à vous de choisir entre les plus prestigieux.

Pour la mode et l’élégance. Capitale de style, Paris attire les professionnels de la mode du monde entier, qui viennent y découvrir les nouvelles collections et présenter leurs créations. Allez faire du lèche-vitrine le long de l’avenue Montaigne, en bas des Champs-Élysées, là où les grandes maisons ont pignon sur rue. Vous y croiserez de belles personnes…

Pour sa nuit. Certains quartiers ne dorment jamais : South Pigalle (« SoPi » pour les initiés), à la limite du 9e et du 18e arrondissement, les environs du Faubourg Saint-Denis et le Haut-Marais, côté rue de Bretagne. En perpétuelle mutation, ils ne cessent de s’enrichir de nouvelles adresses tendance où Parisiens branchés et touristes avertis se pressent.

Pour sa lumière. Regarder le soleil se lever à l’est depuis le Boulevard Saint-Germain ou assis sur les marches de la Basilique du Sacré-Cœur ; contempler, une fois la nuit venue, la ville qui s’embrase : autant de spectacles qui raviront les âmes romantiques.

Pour flâner. Qu’il est doux de se balader sans but sur les grands boulevards ou dans de vieilles rues. S’arrêter à la terrasse d’un bistrot, observer les badauds, découvrir un marché : les occasions de flâner sont nombreuses.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Ce sont les Londoniens qui les premiers qualifièrent Paris de Ville Lumière. Pourquoi ? Deux hypothèses existent. La première évoque l’éclairage au gaz, inventé à la capitale et installé en 1820. La seconde veut qu’au XVIIIe siècle, pour contrer la criminalité, le préfet de police ait demandé à tous les Parisiens de placer des bougies ou des lampes à huile sur le rebord des fenêtres.

Les incontournables

Top 10 des musées

Musée du Louvre

Musée d’Orsay

Musée d’Art moderne

Musée du quai Branly

Musée d’Art et d’Histoire du judaïsme

Musée de la Vie Romantique

Centre Georges Pompidou

Musée Jacquemart-André

Musée Picasso

Institut du Monde arabe

Top 10 des monuments

Tour Eiffel

Opéra Garnier

Notre-Dame de Paris

Sainte-Chapelle

Place de la Bastille

Grand Palais

Place de la Concorde

Panthéon

Basilique du Sacré-Cœur

Hôtel des Invalides

Top 10 des lieux insolites

Cimetière du Père-Lachaise

Square du Vert-Galant

Place des Vosges et quartier du Marais

Rue des Rosiers

Cité universitaire

Serre du Jardin des Plantes

Hôtel du Nord

Quartier asiatique des Olympiades

Goutte d’or et palais du Cinéma

Catacombes

Tout savoir sur Paris !

La France

Bref historique

La France est vraiment un vieux pays. Les premières traces de vie humaine sur le territoire gaulois remontent au IIe millénaire av. J.-C., époque dominée par les Celtes. Peu à peu, les vagues de migrations se succèdent en Gaule, composée alors de ce qui deviendra plus tard la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne, les Pays-Bas et le nord de l’Italie. Ces terres suscitent dès le Ier siècle av. J.-C. la convoitise de Rome, en la personne de Jules César (100/101-44 av. J.-C.). Désireux de contrer la conquête romaine, Vercingétorix (vers 72-46 av. J.-C.), un chef gaulois, parvient à fédérer une partie des tribus gauloises, qui se soulèvent contre les Romains. À l’issue de la bataille d’Alésia (52 av. J.-C.), cependant, le chef arverne se rend, signant la capitulation de la Gaule. L’établissement de colonies romaines sur le territoire gaulois est compromis dès le IIe siècle de notre ère par l’avancée de peuplades germaniques, parmi lesquelles les Francs. Conquise par ces derniers entre le Ve siècle et le VIe siècle, la Gaule romaine commence à prendre forme sous Clovis (vers 465-511), qui instaure la dynastie mérovingienne. Il faut mille ans pour que la jeune nation française atteigne des frontières proches de celles qu’elle a aujourd’hui.

1643 – À cinq ans, Louis XIV (1638-1715) monte sur le trône. Figure par excellence du mécène mais aussi du souverain absolu, le Roi-Soleil a de l’ambition pour le royaume de France, sur lequel il règnera durant 54 ans.

14 juillet 1789 – Deux rois plus tard, la prise de la Bastille et la Révolution. Danton (1759-1794), Marat (1743-1793), Robespierre (1758-1794), mais aussi l’influence des Lumières permettent à la France, entre liberté et guillotine, de devenir le pays des droits de l’homme.

1799 – Dans les armées de la Première République, le petit général Bonaparte (1769-1821) fomente le coup d’État du 18 brumaire et s’autoproclame empereur cinq ans plus tard. Créant les lycées, la légion d’honneur – décoration française suprême ‒ et le Code civil, il met l’Europe à feu et à sang avant de terminer sa vie en exil à Sainte-Hélène, emprisonné par les Britanniques. Il y meurt en 1821.

1830 – L’Empire plante son drapeau dans des contrées lointaines – pays du Maghreb, Indochine, Afrique. On retiendra pour ces années quelques émeutes en 1830, 1848 et la Commune de Paris en 1871. Les Républiques se succèdent.

1914 – L’assassinat du leader socialiste Jean Jaurès (1859-1914), la guerre de 1914-1918, premier conflit mondial, et ses millions de morts précipitent le pays dans le XXe siècle.

1939 – La France et la Grande-Bretagne combattent l’Allemagne nazie. Drôle de guerre à l’ombre de la ligne Maginot censée protéger l’Alsace et la Lorraine. À l’issue de la débâcle militaire et politique de 1940, le maréchal Pétain (1856-1951) instaure le régime de Vichy, placé sous le signe de la collaboration – jusqu’à l’excès de zèle –, du reniement des droits de l’homme et du non respect des principes républicains. Encore des millions de morts avant la Libération. En 1945, enfin, le général de Gaulle (1890-1970) descend les Champs-Élysées grâce, aussi, aux Alliés et aux Soviétiques. On rechante la Marseillaise, on pavoise avec le drapeau Bleu-Blanc-Rouge. Il est temps de reconstruire un pays dévasté.

1945 – Début de l’époque bénie des « Trente Glorieuses » : de 1945 à 1975, la France s’enrichit grâce à une belle croissance économique.

1960 – Revoilà de Gaulle au pouvoir. Le pays évolue entre dynamisme économique et décolonisation.

1968 – Alors qu’un journaliste écrit dans les colonnes du journal Le Monde que la France s’ennuie, Mai 68 éclate comme une bombe à retardement. Les étudiants occupent la rue avant de s’assagir. Le vieux général président démissionne un an plus tard.

1973 – Le choc pétrolier plonge le pays dans la crise économique. Exit le plein emploi. Les présidents se succèdent : Giscard (né en 1926), Mitterrand (1916-1996), Chirac (né en 1932), Sarkozy (né en 1955) et enfin Hollande (né en 1954)… Les gouvernements se suivent et les politiques se ressemblent souvent. La crise et le chômage de masse persistent. La France mobilise ses talents. Pas facile.

Politique

Depuis 1958, la France vit au rythme de la Ve République. La Constitution qui établit les règles politiques du pays a été, dit-on, taillée aux mesures du premier président, le général de Gaulle – et il était de grande taille. Celui-ci est élu au suffrage universel : c’est un cas unique dans tous les pays d’Europe.

Principale critique de ce régime parlementaire à tendance présidentielle : le déséquilibre des institutions – Assemblée nationale et Sénat, au profit du pouvoir exécutif, c’est-à-dire un régime présidentiel. Bref, le président est un monarque républicain. Pourtant critiquée par l’opposition de gauche, cette Constitution a traversé en plus d’un demi-siècle huit alternances, trois cohabitations, plusieurs référendums et de nombreuses modifications. François Hollande, comme François Mitterrand en son temps, semble s’en accommoder, mais des hommes politiques, principalement de gauche, militent pour une VIe République. Depuis le référendum de 2000, le mandat du président a été ramené à cinq ans au lieu de sept.

En 2012, François Hollande, leader du parti socialiste, remporte les élections face à Nicolas Sarkozy. Comme après chaque élection, les Français sont déçus. Même ses partisans les plus actifs lors de la campagne électorale reprochent au président de ne pas mener une politique suffisamment sociale. Les autres déplorent que le gouvernement de gauche ruine la France avec des dépenses inutiles. Du coup, Hollande dégringole dans les sondages et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault (né en 1950) marque le pas. Le 31 mars 2014, Manuel Valls (né en 1962), est nommé Premier ministre, son gouvernement entrant en fonction au début du mois suivant. Dans le même temps, le Front national grimpe dans les sondages. Jean-Marie Le Pen (1928), le leader historique du parti, a cédé la place à sa fille, Marine Le Pen (1968), avec pour mission de « dédiaboliser » le Front.

Économie

Grand pays industriel hier, la France souffre aujourd’hui de l’arrêt de ses activités. Exit les hauts fourneaux, les mines, le textile et même l’industrie automobile. Une toute petite croissance, de l’ordre de 0,2 % en 2013, n’arrive pas à consolider l’emploi malgré les efforts du gouvernement. La France compte plus de 3 millions de demandeurs d’emploi, soit plus de 10 % de la population active. Les jeunes sont les plus touchés. Malgré la crise, plusieurs secteurs (l’aéronautique, le luxe, etc.) tirent leur épingle du jeu et une nouvelle façon de faire face à la mondialisation voit le jour : le Made in France.

Gastronomie

Si les Français aiment le steak-frites que l’on trouve dans toutes les brasseries et petites cantines de quartier, le pays recèle des trésors de gastronomie dont il serait dommage de se priver. Ses plus grands chefs (Paul Bocuse, Alain Ducasse, Pierre Troisgros, Marc Veyrat et Michel Guérard et d’autres) ont même élevé l’art culinaire au rang de patrimoine culturel immatériel de l’humanité (sic).

Compte tenu des particularités des terroirs, il n’y a pas UNE seule gastronomie. Des mets régionaux mettent à l’honneur les fromages, les vins, les viandes, les poissons et crustacés ou encore les légumes propres à chaque région. En outre, quelques spécialités de la cuisine « bonne-femme » égayent les tables familiales ou les cartes des restaurants : la tête de veau sauce gribiche, le pot-au-feu, le canard au sang, la sole dieppoise, etc.

Langues