Le vinaigre et ses bienfaits - Petit Guide - ebook

Le vinaigre et ses bienfaits ebook

Petit Guide

0,0
13,35 zł

Opis

Du vin aigre au vinaigre... Fruit du hasard, le vinaigre est certainement aussi ancien que le vin, la bière ou tout breuvage alcoolisé.Découvrez l'histoire du vinaigre et de sa fabrication mais surtout ses différentes utilisations pour la maison, ses vertus curatives, cosmétiques, ses différentes variétés, des astuces et mises en garde.Un ebook pratique et malin qui répondra rapidement à toutes vos questions sur ce sujet.Avec plus de 300 titres parus, la collection "Petit Guide" vous propose de découvrir l'essentiel des sujets les plus passionnants et répond à vos questions sur l'histoire, les sciences, la nature, les religions, la santé, la cuisine, les langues et bien d'autres domaines !Également disponible en numérique : - L’histoire de France- Le corps humain- Se soigner par les plantes- Les mathématiques- L’anglais (L’essentiel)- L’espagnol (L’essentiel)- Homéopathie- Les 12 signes du zodiaque- La grammaire- La Première Guerre mondiale- La beauté au quotidien- Ces aliments qui font maigrir- Remèdes anciens et beaucoup d'autres !

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB

Liczba stron: 28




Du vin aigre au vinaigre…

Fruit du hasard, le vinaigre est certainement aussi ancien que le vin, la bière ou tout breuvage alcoolisé. Il tient sans doute son origine d’une jarre de vin mal fermée ou oubliée. Exposé à l’air libre, le vin devient vite acide et tourne au « vin aigre ».

L’alcool du vin (ou de tout breuvage alcoolisé) se transforme en un acide amer, l’acide acétique (acetum, « vinaigre » en latin). Il est reconnaissable à sa saveur aigre si particulière, tellement présente et indispensable dans toutes les cuisines du monde.

Que seraient sans lui toutes les célèbres sauces telles que ketchup, moutarde, tabasco, chutney, béarnaise et bien d’autres ?

Mais le vinaigre a tout d’abord été un produit thérapeutique avant de devenir un condiment. C’est le premier produit antibactérien de l’histoire.

UN PEU D’HISTOIRE

En 5000 avant J.-C., les Babyloniens utilisaient déjà un vinaigre de dattes à des fins thérapeutiques. Quatre millénaires avant J.-C., les Égyptiens fabriquaient un vinaigre de figues. Il y a six mille ans, les Chinois faisaient fermenter de l’eau-de-vie de riz pour en tirer du vinaigre. En Inde, on préparait également un vinaigre à base de sève de palmier ou de sagon, la moelle du palmier.

Dans l’Antiquité, on faisait appel aux vertus des plantes médicinales macérées dans du vinaigre pour se soigner, notamment pour guérir les plaies infectieuses.

Hippocrate y avait recours pour ses patients en 400 avant J.-C. Les Grecs l’utilisaient en cuisine et se désaltéraient avec une boisson vinaigrée appelée « oxycrat ». Les Romains, eux, versaient du vinaigre dans leur eau pour la purifier : ils appelaient cette boisson la « posca ».

Le vinaigre est également cité de nombreuses fois dans la Bible.

Au Moyen Âge, la fabrication du vinaigre se développe et la ville d’Orléans en devient la capitale. En 1394, est créée la corporation des vinaigriers qui détient le monopole de sa fabrication. La méthode dite « orléanaise » de fabrication du vinaigre est restée depuis lors la meilleure et la plus traditionnelle.

Au fil des siècles, le vinaigre s’est avéré être le remède à de nombreux maux.

Des vinaigres de toilette désinfectants et parfumés furent largement utilisés à la cour de Versailles, notamment le célèbre « vinaigre rosat » dont on trouve la trace dans de nombreux écrits.

En 1720, un vinaigre antiseptique fut employé par la population de la ville de Marseille pour lutter contre la grande peste.

Au XIXe siècle, ses vertus sont décrites dans les Traités de matière médicale. Au début du XXe siècle, on l’utilisait en médecine.

Vinaigres de légende ou légendes de vinaigre…

Une légende raconte que Cléopâtre aurait fait le pari avec Antoine de boire la boisson la plus chère du monde. Elle versa du vinaigre dans une coupe, dans laquelle elle plongea une perle énorme et de grande valeur. Une fois la perle dissoute par le vinaigre, elle but le breuvage et naturellement gagna son pari.

Plus tardivement en France, au XIVe siècle, quatre voleurs qui pillaient les maisons des victimes mortes de la peste ne furent pas contaminés. Arrêtés, ils furent sommés de révéler leur secret et avouèrent qu’ils s’étaient enduits d’un vinaigre de leur fabrication qui les avait protégés du fléau. Depuis, ce vinaigre est devenu célèbre sous le nom de « vinaigre des quatre voleurs ».

COMMENT OBTIENT-ON LE VINAIGRE ?

L