Les garçons de café et de restaurant de Paris - Louis Lacour de La Pijardière - ebook

Les garçons de café et de restaurant de Paris ebook

Louis Lacour de La Pijardière

0,0
4,42 zł

Opis

Extrait : "La caste la plus bizarre, la plus risible, la plus indéfinie, la plus despotique, la plus propre en apparence et la moins appétissante en réalité, la plus adulatrice, la plus gouailleuse, la plus prodigue, la plus rapace, la plus Nicodême, la plus collet-monté, la plus cravatée et la plus brossée est celle où les maris peuvent encore se trouver garçons."À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : • Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. • Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB

Liczba stron: 21




Aux restaurateurs

Gens estimables, durant vingt ans vous m’avez empoisonnéaussi ai-je appris dans votre commerce un art nouveau, celui de mal digérer. Dans peu j’en dicterai les règles, sous ce titre : Physiologie du Mauvais Goût. Prenez-en votre parti, je vous déprécierai fort ; et comment ? Nous l’allons montrer tout à l’heure. Ne vous pressez pas tant, car pour des sujets de rire, vous n’en aurez guère, s’il plaît à Dieu. J’userai d’un de vos procédés, j’assaisonnerai mes méchancetés d’un sel, non point attique, mais gros, celui-là, comme le vôtre. Ah ! je vous ferai sauter, mes petits ! Saute, restaurateur ! Vous riez ? vous prenez cela en bons diables, et vous vous souvenez du « Saute marquis ! » Allons, c’est faire preuve d’esprit, je ne vous en croyais pas tant : montrez-en beaucoup, en acceptant avec un salut magistral la dédicace de ces études, que vos garçons, – vous savez ceux que j’entends, m’ont inspirées. Ils sont charmants vos garçons – ceux que j’entends, ils vous ressemblent ; moins le toupet. Voilà.

Ah ! à propos, ne laissez pas traîner mes feuillets sur vos tables… ce serait dangereux. Valete.

« Che n’est pus que cha soye sale, mais cha tient de la plache. »

Apophtegme auvergnat.

I

La caste la plus bizarre, la plus risible, la plus indéfinie, la plus despotique, la plus propre en apparence et la moins appétissante en réalité, la plus adulatrice, la plus gouailleuse, la plus prodigue, la plus rapace, la plus Nicodème, la plus collet-monté, la plus cravatée et la plus brossée est celle où les maris peuvent encore se trouver garçons.

La langue française n’avait aucune expression pour qualifier le valet d’estaminet et celui de restaurant : les piliers de ces établissements le baptisèrent du nom de garçon.

II