La guerre du Kippour - Audrey Schul - ebook

La guerre du Kippour ebook

Audrey Schul

0,0
17,84 zł

Opis

Découvrez enfin tout ce qu’il faut savoir sur La guerre du Kippour en moins d’une heure !Le 6 octobre 1973, Égyptiens et Syriens attaquent la péninsule du Sinaï et le plateau du Golan, alors aux mains des Israéliens. Pourtant nettement inférieurs, ceux-ci parviennent à contre-attaquer et poursuivent leur progression malgré le cessez-le-feu de l’ONU. Pour eux, la guerre vient seulement de commencer… Ce livre vous permettra d’en savoir plus sur :• Le contexte politique et social de l’époque• Les acteurs majeurs du conflit• Le déroulement de La guerre du Kippour et sa chronologie (carte à l’appui)• Les raisons de la victoire israélienne• Les répercussions de la guerreLe mot de l’éditeur :« Dans ce numéro de la collection « 50MINUTES|Grandes Batailles », Audrey Schul nous plonge au cœur de cette attaque surprise lancée par les armées égyptiennes et syriennes le jour du Grand Pardon. En analysant cet épisode du conflit israélo-arabe, l’auteure nous offre de nouvelles explications pour mieux comprendre cette guerre qui ne cesse de bouleverser l’actualité. » Stéphanie DagrainÀ PROPOS DE LA SÉRIE 50MINUTES | Grandes BataillesLa série « Grandes Batailles » de la collection « 50MINUTES » aborde plus de cinquante conflits qui ont bouleversé notre histoire. Chaque livre a été pensé pour les lecteurs curieux qui veulent tout savoir sur une bataille, tout en allant à l’essentiel, et ce en moins d’une heure. Nos auteurs combinent les faits, les analyses et les nouvelles perspectives pour rendre accessibles des siècles d’histoire.

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB

Liczba stron: 33




La guerre du Kippour

Introduction

La guerre du Yom Kippour est le quatrième conflit armé opposant Israël à des pays arabes, à savoir l’Égypte et la Syrie, qui aura pour conséquence le choc pétrolier de 1973.

Le 6 octobre 1973, jour du Yom Kippour pour les juifs (fête du Grand Pardon), les Égyptiens et les Syriens mènent une attaque armée dans la péninsule du Sinaï et sur le plateau du Golan. Appartenant tout d’abord à l’Égypte et à la Syrie, ces territoires avaient été conquis par les Israéliens lors de la guerre des Six Jours en 1967. Alors que l’effectif militaire israélien est inférieur à celui de ses adversaires, celui-ci parvient à avancer progressivement en Syrie et à traverser le canal de Suez pour enfin atteindre le Sud et l’Ouest de l’Égypte. Un cessez-le-feu est alors décrété par le Conseil de sécurité des Nations unies en coopération avec l’URSS et les États-Unis pour faire place aux négociations. Un plan de paix est alors convenu. Or, les Israéliens, ne souhaitant pas être interrompus dans leur progression, utilisent cette trêve pour poursuivre leur conquête, suscitant de nouveaux débats. Une nouvelle négociation de paix s’ouvre alors et aboutit à la normalisation des relations entre Israël et l’Égypte. Cette négociation se conclut en 1978 par les accords de Camp David, qui précisent qu’en échange du respect de la paix envers Israël, l’Égypte récupérera la péninsule du Sinaï. La frontière entre les deux pays est donc à nouveau ouverte.

Données-clés

Quand ? Du 6 au 26 octobre 1973Où ? Sur les rives du canal de Suez, la péninsule du Sinaï et le plateau de Golan (région du Sud-Ouest de la Syrie) ainsi que dans les régions avoisinantesContexte ? Le conflit israélo-arabe Belligérants ? Israël contre l’Égypte et la Syrie soutenus par le Maroc, l’Arabie saoudite, la Jordanie et l’IrakActeurs principaux ?Golda Meir, Premier ministre israélien (1898-1978)Anouar el-Sadate, président égyptien (1918-1981)Issue ? Victoire israélienneVictimes ?Camp arabe (Jordanie, Irak, Syrie et Égypte) : 9 500 morts et 19 850 blessésCamp israélien : 3 020 morts et 8 135 blessés

Contexte politique et social

Crises au Moyen-Orient

Depuis la création de l’État d’Israël en mai 1948, les relations entre ce pays et les États voisins du Moyen-Orient sont tendues. La situation ne s’arrange guère durant les années 1960-1970. En effet, lors de la guerre des Six Jours en 1967, l’armée israélienne se montre très hostile face à l’Égypte, à la Syrie et à la Jordanie auxquelles elle prend certains territoires : la bande de Gaza et la péninsule du Sinaï à l’Égypte, le plateau de Golan à la Syrie et enfin la Cisjordanie et Jérusalem-Est à la Jordanie. Suite à cela, les pays arabes adoptent la résolution de Khartoum en septembre 1967, qui propose :

une lutte permanente contre Israël pour reconquérir les territoires perdus pendant la guerre ;l’utilisation du pétrole arabe et son extraction comme arme diplomatique ;une solidarité et une collaboration militaire entre les pays arabes ;la défense des droits du peuple palestinien ;une aide économique pour l’Égypte et la Jordanie.

Elle est également appelée résolution des trois « non », car dans son troisième paragraphe, elle se montre contre Israël et dit :

non à la paix avec Israël ;non à la reconnaissance d’Israël ;non à la négociation avec Israël.

Bon à savoir

La guerre des Six Jours est l’un des innombrables épisodes du conflit israélo-arabe, opposant Israël à l’Égypte, la Syrie et à la Jordanie, du 5 au 10 juin 1967. Suite au blocus du détroit de Tiran mené par l’Égypte à l’égard des Israéliens, ces derniers décident de lancer une attaque préventive contre l’Égypte qui est une réussite. Fort de ce succès, Israël décide de s’attaquer à la Jordanie et à la Syrie. Le sixième jour marque la défaite des armées arabes face à l’offensive israélienne. Par cette victoire, la superficie de l’État hébreu s’agrandit.