Sir John Everett Millais et l'obsession du détail - 50 minutes - ebook

Sir John Everett Millais et l'obsession du détail ebook

50 MINUTES

0,0
17,79 zł

Opis

Décryptez l’art de Sir John Everett Millais en moins d’une heure !Comptant parmi les plus grands peintres de l'Angleterre victorienne, Sir John Everett Millais est à l'origine d'une avant-garde artistique majeure du XIXe siècle : le préraphaélisme. Puisant son inspiration dans la littérature anglaise, il est l'auteur d'une œuvre hautement symbolique et au réalisme saisissant. Toutefois, suite à un tournant personnel, il abandonne le style préraphaélite pour se consacrer à l'art du portrait, devenant la coqueluche de toute la haute société victorienne.Ce livre vous permettra d’en savoir plus sur :- Le contexte politique et culturel dans lequel Millais s’inscrit- La vie de l'artiste et son parcours- Les caractéristiques et spécificités de son art- Une sélection d’œuvres-clés de Millais- Son impact dans l’histoire de l’artLe mot de l’éditeur :« Dans ce numéro de la série "50MINUTES | Artistes", Delphine Gervais de Lafond retrace l'histoire de Millais, dont la vie est digne d'un véritable roman ! De ses débuts précoces à sa consécration, l'auteure nous emmène sur les traces d'un artiste fascinant, agrémentant son propos d'une foule d'anecdotes. À travers l'analyse de quelques-unes de ses toiles, dont la célèbre Ophélie, Delphine Gervais de Lafond aborde les spécificités majeures de la production picturale de Millais, sans oublier l'autre versant de son œuvre : ses portraits de la bourgeoisie. »Stéphanie FeltenÀ PROPOS DE LA SÉRIE 50MINUTES | ArtistesLa série « Artistes » de la collection « 50MINUTES » aborde plus de cinquante artistes qui ont profondément marqué l’histoire de l’art, du Moyen Âge à nos jours. Chaque livre a été conçu à la fois pour les passionnés d’art et pour les amateurs curieux d’en savoir davantage en peu de temps. Nos auteurs analysent avec précision les œuvres des plus grands artistes tout en laissant place à toutes les interprétations.

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB

Liczba stron: 32




SIR JOHN EVERETT MILLAIS

Naissance ? Né le 8 juin 1829 à Southampton (Angleterre).

Mort ? Décédé le 13 août 1896 à Londres.

Contexte ? Les préraphaélites anglais du XIXe siècle.

Œuvres majeures ?

Lorenzo et Isabella (1849)

Le Christ dans la maison de ses parents (1849-1850)

Ophélie (1851-1852)

L’Enfant aux bulles de savon (1885-1886)

La vie de Sir John Everett Millais est digne d’un roman ayant pour décor les beaux quartiers de l’Angleterre victorienne. Enfant prodige, l’artiste manifeste très tôt des dons exceptionnels pour le dessin. Encouragé par ses parents, il est le plus jeune élève à suivre l’enseignement de la Royal Academy. C’est dans les couloirs de cette prestigieuse institution qu’il rencontre William Holman Hunt (1827-1910) et Dante Gabriel Rossetti (1828-1882), avec lesquels il fonde la confrérie préraphaélite, l’une des plus grandes avant-gardes artistiques du XIXe siècle.

Virtuose de la ligne et de la couleur, Millais bouleverse les codes picturaux traditionnels grâce à un réalisme saisissant et une vitalité chromatique jamais égalés dans l’histoire de la peinture anglaise. Ainsi, il est peu à peu reconnu comme le maître incontesté du détail. Cependant, un événement de sa vie personnelle l’amène soudainement à prendre ses distances avec le préraphaélisme. Ce parfait gentleman au visage angélique devient alors le portraitiste attitré de la haute bourgeoisie anglaise, s’attirant les foudres de certains critiques qui l’accusent de succomber à l’appel de l’argent. Chevalier de la Légion d’honneur, il est anobli par la reine Victoria (1819-1901) à la fin de sa vie. Ses dernières œuvres revêtent un sentimentalisme désuet, en rupture avec les bouleversements esthétiques que connaît l’Europe à l’aube du XXe siècle.

CONTEXTE

L’ANGLETERRE VICTORIENNE

L’époque victorienne, qui s’étend de 1837 à 1901, est une période historique anglaise correspondant aux dates de règne de l’une des plus grandes souveraines britanniques, Victoria Ire. L’Angleterre, alors à l’apogée de la révolution industrielle, est marquée par de grandes avancées scientifiques et d’importantes innovations dans les domaines de l’industrie, des arts et des lettres. C’est à cette époque que la littérature anglaise, centrée sur le genre du roman, voit naître de grands auteurs tels que Charles Dickens (1812-1870), les sœurs Brontë (Charlotte, 1816-1855, Emily, 1818-1848, et Anne, 1820-1849), Lewis Carroll (1832-1898), Bram Stoker (1847-1912) ou encore Arthur Conan Doyle (1859-1930). En ce qui concerne les arts (peinture, sculpture, architecture et arts décoratifs), le style victorien se caractérise par un retour au répertoire médiéval et gothique. Les artistes doivent par ailleurs répondre aux exigences de nouveaux commanditaires privés, grands magnats de la finance et de l’industrie, issus des classes moyennes.

À cette époque, Londres est une capitale en pleine mutation. La ville change peu à peu au rythme de grands chantiers qui en font une cité moderne. D’importantes gares sont créées (Waterloo, St Pancras) à partir de la fin des années 1840, la première section de métro est inaugurée en 1863 et le pont de Tower Bridge voit le jour en 1897. Il s’agit d’un véritable âge d’or pour l’Angleterre, et cette prospérité atteint son paroxysme avec l’organisation de la première Exposition universelle en 1851. Celle-ci établit ses quartiers dans l’imposant bâtiment du Crystal Palace, véritable prouesse architecturale de fonte et de verre, sorti de terre en un temps record. Le succès de cet événement majeur est à la mesure de son ambition : asseoir la puissance de l’Empire britannique à travers le monde en célébrant la machine et le savoir-faire de l’industrie anglaise. C’est dans ce contexte d’effervescence culturelle que Millais et d’autres artistes inventent un nouveau langage artistique : le préraphaélisme.

LA NAISSANCE DU PRÉRAPHAÉLISME