De l'homme et des dieux - Marc-Jean Huillet - ebook

De l'homme et des dieux ebook

Marc-Jean Huillet

0,0
8,90 zł

Opis

Un questionnement pertinent sur l'origine de notre monde et des trois religions du Livre.Dans la Grèce ancienne, les gens qui peuplaient, grands philosophes compris, croyaient en l’existence de plusieurs dieux qui influaient sur leurs vies. Avaient-ils raison ? Aujourd’hui dans le monde occidental, cohabitent les trois religions monothéistes chrétienne, juive, et musulmanes.Trois dieux omniprésents et omnipotents, cela en fait deux de trop ! Ce qui génère une situation de conflits évidente.Au travers d'une analyse judicieuse et accessible, l'auteur revient sur la naissance des religions.EXTRAITDurant longtemps lorsque les scientifiques se trouvaient devant un phénomène qui leur échappait et leur paraissait insoluble la position consistait à éluder le sujet : s’il n’existe pas il n’y a pas de problème. Et pour ceux qui déjà se posaient des interrogations et que la chose interpellait, la crainte d’être raillé et mis à l’écart par les autres. Pourtant de nos jours certains scientifiques abandonnent cette frilosité et commencent à poser ouvertement certaines questions, en particulier celle de la relation entre Dieu et la Science. Tout est parti du big-bang, certes, mais qu’y a-t-il avant, et pourquoi ?

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB
MOBI

Liczba stron: 50




Marc Jean Huillet

De l’homme et des Dieux

essai

Hypothèses et questionnements

Durant longtemps lorsque les scientifiques se trouvaient devant un phénomène qui leur échappait et leur paraissait insoluble la position consistait à éluder le sujet : s’il n’existe pas il n’y a pas de problème. Et pour ceux qui déjà se posaient des interrogations et que la chose interpellait, la crainte d’être raillé et mis à l’écart par les autres. Pourtant de nos jours certains scientifiques abandonnent cette frilosité et commencent à poser ouvertement certaines questions, en particulier celle de la relation entre Dieu et la Science. Tout est parti du big-bang, certes, mais qu’y a-t-il avant, et pourquoi ?

Dans un autre domaine nous nous sommes interrogé sur la relation entre l’homme et Dieu, ou plutôt les Dieux. Ce qui conduit à se poser une batterie de questions.

•Si dieu est bon comme on le dit et même infiniment bon, comment peut-il supporter que les peuples se fassent des guerres inhumaines, que des hommes avilissent et en exploitent d’autres, qu’ils les martyrisent. Pourtant de nos jours certains scienti-fiques abandonnent cette frilosité et commencent à poser ouvertement certaines questions, en particulier celle de la relation entre Dieu et la Science. Tout est parti du big-bang, certes, mais qu’y a-t-il avant et pourquoi ?

•Comment justifier que pour se nourrir les humains doivent tuer des animaux et cela après les avoirs élevés et choyés. Que le système soit ainsi fait que dans le monde animal l’un doit tuer l’autre pour survivre, et même tout simplement pour avoir le droit de vivre ? Et de deux choses l’une, ou il a été décidé du très haut que cela serait comme cela, point final, et c’est bien commode de concevoir un système d’interdépendance permettant d’entretenir la vie mais où est la gentillesse et la bonté dans tout cela, ou bien ces entités sont incapables d’y remédier et dans ce cas moins compétentes qu’on veut l’imaginer, ou bien encore simplement et plus probablement n’en voient pas l’intérêt ou n’en auraient pas du tout l’envie.

•Comment en arriver à la conception du sacrifice, homme ou mouton, pour faire plaisir à Dieu ? Qui l’aurait lui même exigé… ? Remarquons que ce type d’offrande pourrait simplement prolonger celle qui existait bien avant notre ère et bien avant les anciens grecs. Inscrite dans nos religions actuelles, disons depuis environ deux millénaires, mais bien plus loin car semblant remonter à Moïse, cette pratique semblerait plutôt relever d’un rite païen bien plus antérieur. D’autre part on ne croit pas aux dieux des grecs, mais on en reprend certains rites un peu comme des coutumes devenues des usages et même des dogmes.

Une seule heure de notre temps pourrait correspondre pour des identités supérieures extra-terrestres à des milliers de millénaires, ou plus. En somme la durée de vie d’un homme ne représenterait pour eux qu’un infime laps de temps.

Un élément gros comme une bille aurait en explosant créé notre univers, ce que l’on appelle le big-bang. En balançant des billes tout azimuts. Et si l’on peut scientifiquement expliquer la formation des planètes, et leurs interactions, il n’en va pas de même pour la création des êtres de tout genre sur terre, humains, animaux, plantes, et matière.

Les scientifiques planchent sur la genèse de l’univers, et sur l’assemblage des éléments infiniment petits, particules à partir desquelles se sont élaborés et constitués les éléments vivants, et les matériaux.

Selon la thèse en vigueur les atomes et particules s’assembleraient par pur hasard, par nature. Comment cela par pur hasard ? Cela donnerait n’importe quoi. Or précisément sur cette terre tout ce qui existe est bel et bien ordonné, et pas n’importe comment.

Et pour commencer, d’où vient cette bille qui a explosé ? Sûrement pas de nulle part. Et par ailleurs : qui a craqué l’allumette, disons déclenché l’explosion ?

Autant de questions qui méritent réflexion.

La recherche de réponse à ces questions conduit à imaginer toutes sortes d’hypothèses, voire d’élucubrations plus ou moins constructives qui nous mènent très loin.

•Qu’existait-il avant le big-bang

•Comment un seul noyau pas plus gros qu’une bille peut-il avoir généré des nombres inimaginables et incalculables d’atomes pour créer ne serait-ce qu’une seule planète. Alors pour tout un univers !

•Qui peut expliquer aussi pourquoi on découvre subitement des animaux insectes et autres que l’on croyait ne pas avoir encore été détectés alors qu’il viendraient peut-être tout simplement d’être créés. Quel plus belle exemple que celui des nouveaux virus dont on n’arrive pas à découvrir d’où ils sortent.

•Et si un ou des Dieux nous ont créés, et la terre avant nous ils en ont très probablement et tout logiquement fait autant ailleurs dans l’univers. À moins qu’il existe une multitude de Dieux et que chacun d’eux s’occupent d’une seule planètes, ou d’une seule galaxie.

***

Osons donc une hypothèse :

Si au contraire les atomes éléments de base avaient eux-mêmes dès l’origine et chacun à son échelon été dotés d’une super intelligence, avec chacun une programmation finale, cela expliquerait tout.

Imaginons une sorte de « jouet » d’une puissance phénoménale projeté dans l’espace et explosé en milliards de trillions de quadrillions d’atomes… cellules de base elles-mêmes dotées de capacités extraordinaires avec des micro particules aptes à s’assembler intelligemment, se marier, de former progressivement des éléments sophistiqués préconçus, des évolutions diverses pour parvenir à créer à terme non seulement des êtres vivants d’une complexité inouïe mais aussi des plantes et des matériaux. En somme des particules élémentaires prédestinées, des éléments ou atomes dotés chacun d’une intelligence supérieure pour créer des êtres et des choses vivantes ou inertes, donc initialement programmés individuellement à cette fin.

Et non pas des éléments s’assemblant par pur hasard pour finir par fabriquer des êtres d’une incroyable complexité.

Si l’on y regarde bien, combien faudrait-il de hasards cumulés différents pour parvenir à créer plusieurs races d’humains, un nombre incalculable d’animaux et d’insectes différents, de végétaux et matériaux divers ? Comment justifier un tel nombre hallucinant de milliards de circonstances nécessairement fortuites, d’impossibles probabilités, de coïncidences ?