Book review : Cessez d'être gentil, soyez vrai ! de Thomas d'Ansembourg - Stéphanie Banderier - ebook

Book review : Cessez d'être gentil, soyez vrai ! de Thomas d'Ansembourg ebook

Stéphanie Banderier

0,0
22,22 zł

Opis

Une analyse concise pour comprendre rapidement tout l'intérêt du livre Cessez d'être gentil, soyez vrai ! de Thomas d'Ansembourg

Que faut-il retenir de  Cessez d'être gentil, soyez vrai !, cet ouvrage de développement personnel vendu à plus d'un demi-million d'exemplaires ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur une philosophie de vie qui met l'accent sur le respect de ses besoins dans une synthèse complète et détaillée.

Vous trouverez notamment dans ce livret :
•  Une mise en contexte
•  Un résumé du livre mettant l'accent sur les notions clés développées par l'auteur, telles que les sources de la violence, la Communication NonViolente (CNV); l'empathie, la connaissance de soi ou l'écoute des autres
•  Les répercussions de l'ouvrage (critiques et approches similaires)
•  Et bien plus encore !

Le mot de l'éditeur :
« Avec l'auteure, Stéphanie Banderier, nous avons cherché à présenter de manière synthétique aux lecteurs ce guide du bien-être et du savoir-vivre avec les autres qu'est le best-seller Cessez d'être gentil, soyez vrai ! S'attachant à en décrire le contexte de rédaction et les principes-clés, nous avons voulu mettre en avant les éléments de l'approche de Thomas d'Ansembourg permettant d'appliquer dès aujourd'hui cette nouvelle hygiène du cœur et de l’esprit. » Laure Delacroix

À PROPOS DE LA SÉRIE 50MINUTES | Book Review
La série « Book Review » de la collection 50MINUTES propose des petits livres qui invitent tous les curieux à réfléchir sur les grands textes fondateurs de l'économie ainsi que sur les sommes récemment parues qui participent à la réflexion globale des réalités économiques ou sociétales actuelles. Nous avons conçu la collection Business & Economics en pensant aux nombreux professionnels obligés de se former en permanence en économie, en management, en stratégie ou en marketing. Nos auteurs combinent des éléments de théorie, des pistes de réflexion, et, pour certains sujets, des études de cas et de nombreux exemples pratiques pour permettre aux lecteurs de développer leurs compétences et leur expertise.

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB

Liczba stron: 35




Cessez d’être gentil, soyez vrai !

Telle est l’injonction de Thomas d’Ansembourg dans son livre qui s’est vendu à plus d’un demi-million d’exemplaires. Loin de nous inciter à l’incivilité, c’est davantage vers une nouvelle hygiène du cœur et de l’esprit, ainsi qu’il la promeut, que l’auteur entend nous guider. Derrière cet ordre insolent se cache une volonté impérative de partager avec ses lecteurs une philosophie qui est, selon lui, un gage de bien-être et de bonheur.

Sous un titre provocateur, d’Ansembourg ajoute ainsi un sous-titre explicatif, Être avec les autres en restant soi-même, qui livre la clé de relations sociales épanouies : pour être bien avec les autres, il faut d’abord être bien avec soi-même. Ce bien-être se construit en satisfaisant des besoins que nous ignorons trop souvent, faute de les formaliser. Sa méthode réside donc essentiellement en la recherche de ce qui, enterré au plus profond de nous, nous tient pourtant le plus à cœur. Et la prise de conscience de ces besoins est comme une libération indispensable à notre épanouissement.

Quelques données

Référence ? Ansembourg (Thomas d’), Cessez d’être gentil, soyez vrai ! Être avec les autres en restant soi-même, préfacé par Guy Corneau, Montréal, Les Éditions de l’Homme, 2001.1re édition ? 2001.Auteur ? Thomas d’Ansembourg (psychothérapeute et conférencier, né en 1957 à Uccle, en Belgique).Courants ? Développement personnel, psychologie, connaissance de soi, CNV.Mots clés ?Développement personnel : travail sur soi dans le but d’assumer sa personnalité et de développer des traits de caractère créatifs et efficients.Connaissance de soi : connaissance psychologique et spirituelle qu’une personne a d’elle-même.Conscience de soi : conscience qu’une personne a de ses pensées, de ses sentiments, de ses actes et qui fait d’elle un être distinct des autres espèces vivantes.CNV : acronyme de Communication NonViolente (marque déposée). Ce mode de communication est développé dans les années soixante par Marshall Rosenberg. Celui-ci s’appuie sur la double considération de l’autre et de soi-même pour élaborer une philosophie empreinte de bienveillance, d’empathie et de respect.

Mise en contexte

L’auteur

Thomas d’Ansembourg est né en 1957 en Belgique. Il est issu d’une famille anoblie au XVIIe siècle et compte parmi ses lointains cousins la reine Paola, épouse d’Albert II de Belgique (roi de 1993 à 2013).

Il suit des études de droit à l’université catholique de Louvain puis, sa licence obtenue, il effectue son service militaire dans les para-commandos. Cette responsabilité dans la gestion d’un groupe de soldats lui offre une première expérience dans l’analyse des relations humaines. Il exerce ensuite en tant qu’avocat à Bruxelles pendant cinq ans, avant de devenir conseiller juridique auprès d’une société internationale.

La volonté sincère de venir en aide aux autres, qui avait motivé ce choix de carrière, lui fait néanmoins prendre conscience que ce métier n’est pas fait pour lui. Pour compenser ce vide, il rejoint en tant qu’animateur l’association Flics et Voyous, créée par son ami policier Pierre-Bernard Velge.

Le flic et les voyous

Pierre-Bernard Velge, grand admirateur d’Antoine de Saint-Exupéry (aviateur et écrivain français, 1900-1944), entame des études de droit après avoir dû, à cause de sa myopie, renoncer à son rêve de devenir pilote d’avion. Il exerce quelques années comme avocat au barreau de Bruxelles avant d’entrer dans la police.

C’est la sincère volonté d’aider les délinquants à s’en sortir dans une société où la réponse qui leur est donnée est trop souvent la répression ou l’hostilité qui le pousse à changer de carrière. Il crée l’ABSL Flics et Voyous, qui lui permet de les sortir de la rue ne serait-ce que le temps d’un trekking dans le désert ou d’un vol en ULM. Vivement critiqué pour son anticonformisme, il est désormais considéré comme un précurseur dans la prise en charge de la délinquance. Au plus fort de cette reconnaissance, ce commissaire de police, père de quatre enfants, se suicide le 23 mai 2008, à l’âge de 56 ans.