Robespierre - Benoît Lefèvre - ebook

Robespierre ebook

Benoît Lefèvre

0,0
18,43 zł

Opis

Découvrez enfin tout ce qu’il faut savoir sur Robespierre et la Révolution française en moins d’une heure !Si certains voient en lui le monstre sanguinaire de la Terreur, d’autres préfèrent le considérer comme l’artisan de la Révolution et le défenseur des libertés du peuple sans qui la France ne serait probablement pas ce qu’elle est aujourd’hui. Le clivage est important, mais il met bien en lumière toute la complexité de ce personnage historique. Avocat de formation, Robespierre s’est très vite érigé en défenseur du peuple ce qui l’amènera à être choisi par l’Artois pour participer aux États généraux de 1789. Animé par ses idéaux qu’il défend avec ferveur, il n’hésite pas à remettre en cause l’ordre établi et à se mesurer aux plus nantis. Ses prises de position attirent sur lui les foudres de ses ennemis qui finiront par l’emmener sur la place de la Révolution afin de le faire guillotiner. Mais, au fond, qui était Robespierre ? Comment l’homme qui s’est opposé si âprement à la peine de mort a-t-il pu devenir l’un des grands acteurs de la Terreur ? Ce livre vous permettra d’en savoir plus sur :• La vie de Robespierre• La Révolution française et la Terreur• Les temps forts de la vie de Robespierre, ses idéaux et ses combats• Les répercussions de l’action de RobespierreLe mot de l’éditeur :« Dans ce numéro de la collection 50MINUTES Grandes Personnalités, Benoît Lefèvre s’attaque à l’une des personnalités les plus controversées de l’histoire de France. Son histoire est pourtant des plus passionnantes et nous fait découvrir l’un des épisodes les plus importants de l’histoire française : la Révolution. Mais quel rôle Robespierre a-t-il précisément joué dans le cours des événements ? Du monstre ou du martyr, qui se cache derrière l’Incorruptible ? » Stéphanie DagrainÀ PROPOS DE LA SÉRIE 50MINUTES | Grandes PersonnalitésLa série Grandes Personnalités de la collection « 50MINUTES » présente plus de cinquante hommes et femmes qui ont marqué l’histoire d’une manière ou d’une autre. Chaque livre a été pensé pour les lecteurs curieux qui veulent faire le tour d’un sujet précis, tout en allant à l’essentiel, et ce en moins d’une heure. Nos auteurs combinent les faits historiques, les analyses et les nouvelles perspectives pour rendre accessibles des siècles d’histoire.

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB

Liczba stron: 38




Maximilien Robespierre

Introduction

Avocat de formation, Maximilien de Robespierre se tourne vers une carrière politique dès les prémices de la Révolution française de 1789. Grand défenseur du peuple, il se révèle un orateur prolixe et compte pas moins de 1 000 discours prononcés en cinq années dans diverses assemblées, où il lutte pour plaire au peuple en défendant sa cause. Bientôt, il devient l’une des personnalités les plus influentes de la Révolution. La force de ses convictions et son implication dans son combat lui permettent d’accéder rapidement à la notoriété. Mais son audace lui vaut aussi des ennemis qui ne cessent de dresser des obstacles sur sa route. Il parvient pourtant, durant toute sa vie, à surmonter les difficultés par sa volonté et sa ténacité, jusqu’à s’imposer comme l’homme fort de la Terreur (5 septembre 1793-28 juillet 1794). Au sommet de sa popularité, il subira à la fois les effets d’un régime jugé trop cruel par la population et les manigances de ses adversaires politiques, qui le conduiront à la guillotine.

Parfois considéré comme un martyr, souvent comme un monstre de la Révolution française, la postérité ne reste pas indifférente face à l’homme politique artésien qui a apporté à la Révolution française des valeurs républicaines qui sont, aujourd’hui plus que jamais, proclamées avec force.

Données clés

Naissance ? Le 6 mai 1758 à Arras (France).Décès ? Le 28 juillet 1794 à Paris (France).Contexte ? La Révolution française (1789).Apports majeurs ? La démocratie.L’égalité entre citoyens.La souveraineté du peuple.

Biographie

Portrait de Maximilien de Robespierre, vers 1790.

De brillantes études

Maximilien François Isidore de Robespierre naît à Arras, dans le Nord de la France, le 6 mai 1758, quatre mois après le mariage précipité de ses parents. Il est issu d’une famille de la petite noblesse composée de marchands et d’hommes de loi proches du monde rural. Il a deux sœurs, Charlotte et Henriette, ainsi qu’un frère, Augustin (1764-1794), qui épousera également une carrière politique. Le père, François, est avocat au sein du Conseil de l’Artois. Maximilien de Robespierre n’a que six ans lorsque sa mère décède en mettant au monde un nouvel enfant, qui ne survit pas non plus. Poussé par le chagrin, François s’endette et disparaît avant de mourir loin de sa famille en 1777. Les jeunes enfants sont dès lors élevés pieusement par leurs grands-parents maternels, qui vivent modestement. Privé de modèles parentaux, Robespierre construit sa personnalité par ses lectures de grands classiques de la littérature.

Il entame ses études en 1765 à Arras. L’abbaye de Saint-Vaast lui octroie ensuite une maigre bourse annuelle qui lui permet de poursuivre sa formation, dès 1769, au collège Louis-le-Grand à Paris. Il y étudie l’histoire ainsi que la rhétorique, et se passionne pour la philosophie. Dans les couloirs, il côtoie notamment Danton (1759-1794) et Camille Desmoulins (1760-1794) mais, se sentant isolé dans ce monde de condition supérieure, il se réfugie dans le travail sans véritablement se lier à ses camarades.

Un jeune avocat engagé

En 1781, il décroche une licence en droit et retourne à Arras, avec 600 livres en poche, offerts à titre de récompense pour ses études menées brillamment. Il s’inscrit aussitôt au barreau, suivant ainsi les traces de son père. Il connaît des succès professionnels et mondains immédiats, ce qui le met financièrement à l’abri. En 1783, il devient agrégé à l’académie d’Arras, où il exerce rapidement diverses charges honorifiques. Exerçant ses talents littéraires, il rédige ses premiers essais, dans lesquels il défend déjà l’égalité de tous face à la justice. En 1787, il intègre le cercle littéraire du Rosati, où il côtoie l’élite locale et gagne l’estime de ses confrères.

Mais sa carrière d’avocat peine à décoller. En effet, avec son ton provocateur, il remet en cause l’organisation de la justice et la structure de l’ordre public, ce qui n’est guère du goût des notables et du clergé. Ses prises de position agacent les autorités, qui le musellent ; mais sa notoriété auprès du peuple a pour Robespierre le goût d’une victoire. Il développe dès lors une frustration qui lui donnera par la suite l’énergie nécessaire pour défendre avec force ses idéaux.

Du sommet de l’État à la place de la Révolution