La Bible : L'Ancien Testament - Joël Muller - ebook

La Bible : L'Ancien Testament ebook

Joël Muller

0,0
44,69 zł

Opis

Découvrez une version pour enfant richement illustrée du livre le plus lu dans le monde : La BibleRetrouvez tous les épisodes majeurs de l'Ancien Testament réunis en un seul livre :• Adam et Eve• L'arche de Noé• La Tour de Babel• Le sacrifice d'Isaac• Joseph, Prince d'Egypte• Moïse et les 10 commandements• Samson et Dalila• David et Goliath• ... et bien d'autres histoiresUn ouvrage idéal pour faire découvrir aux jeunes lecteurs (6-10 ans) les plus grandes histoires et les personnages les plus importants de la Bible.

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB

Liczba stron: 153




Ce livre vous est proposé par Les Éditions Caramel.

Rédaction : Joël Muller

Illustrations : Roger De Klerk

Direction éditoriale : Jean-Michel d’Oultremont et Galia Lami Dozo – Van der Kar

Lecture-correction : Leïla Bernard

Dans la collection “Bible pour enfants” en numérique

Tome 1 : Adam et Eve et autres histoires de la Bible

Tome 2 : L’arche de Noé et autres histoires de la Bible

Tome 3 : La Tour de Babel et autres histoires de la Bible

Tome 4 : Le sacrifice d’Isaac et autres histoires de la Bible

Tome 5 : Joseph, Prince d’Egypte et autres histoires de la Bible

Tome 6 : Moïse, les 10 commandements et autres histoires de la Bible

Tome 7 : Samson et Dalila et autres histoires de la Bible

Tome 8 : David et Goliath et autres histoires de la Bible

Tome 9 : Le prophète Jérémie et autres histoires de la Bible

Tome 10 : Esther et autres histoires de la Bible

La création du monde

Au commencement, il n’y avait rien !

Rien qu’un immense vide froid et sombre sans vie.

Un jour, il y a très longtemps, Dieu créa le ciel et la terre.

On ne sait combien de temps il fallut pour créer la vie sur terre car, à cette époque, un jour pouvait durer des millions d’années !

Le premier jour, Dieu créa la lumière en la séparant de l’obscurité.

On appela la lumière « jour » et l’obscurité « nuit ».

Le deuxième jour, Dieu sépara les eaux entre elles.

On appela les eaux du dessus (les nuages, la pluie,…) le « ciel ».

Le troisième jour, Dieu rassembla toutes les eaux d’en bas et le continent apparut.

On appela le continent « la terre » et les eaux d’en bas « les mers ».

Ce même jour, tous les arbres portant les graines et les fruits, ainsi que les herbes, les semences et la verdure furent créés.

Le quatrième jour, Dieu créa le soleil pour éclairer le jour, de part et d’autre du monde, et les étoiles et la lune pour éclairer la nuit.

Le cinquième jour, Dieu créa les êtres vivants :

les poissons, les serpents de mer et autres êtres qui grouillent dans l’eau, ainsi que tous les oiseaux et êtres ailés du ciel.

Dieu les bénit et dit :« Multipliez-vous et emplissez les eaux et les airs ».

Le sixième jour, Dieu créa toutes sortes d’animaux sur terre : bestiaux, bestioles et bêtes sauvages, selon leur espèce et leur dit de se multiplier pour emplir la terre.

Dieu créa l’homme à son image.

Il créa l’homme et la femme.

Dieu les bénit et leur dit :« Emplissez la terre, multipliez –vous, vous serez les maîtres des êtres vivants du ciel, de la terre et de la mer. »

Dieu donna toute la nature, la faune, la flore, les fruits et les semences.

Dieu sanctifia le septième jour et vit que toute sa création était achevée.

Ainsi, furent créés le ciel, la terre et tous les êtres vivants.

Dieu multiplia la vie pour rendre chaque être vivant heureux.

Dieu avait donné le meilleur de lui-même.

Le paradis

Le premier homme s’appelait « Adam », ce qui veut dire « né de la terre », et la première femme reçut le nom de « Eve », « la vivante ».

Dieu les plaça dans un merveilleux et splendide jardin : le jardin d’Eden.

Dans ce jardin, il y avait des milliers d’arbres magnifiques remplis de fruits délicieux, une multitude de fleurs multicolores, de plantes et d’animaux.

En son milieu, se trouvait un arbre somptueux et gigantesque, ressemblant à un splendide pommier: c’était l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal. Dieu interdit à Adam de manger les fruits de cet arbre. S’il osait en manger un, il en mourrait !

Adam et Eve tentés par le diable

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux. Ainsi, il tenta Eve en lui disant qu’elle pouvait manger les délicieux fruits de l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal! Il lui expliqua qu’il ne fallait pas écouter Dieu et qu’elle n’en mourrait pas.

Le serpent ajouta qu’en les mangeant, Adam et elle seraient comme des dieux : ils connaîtraient le Bien et le Mal, ils seraient même libres de choisir, et maîtres de leur vie.

Alors, Eve cueillit un fruit et le mangea.

Ensuite, elle en donna un à Adam qui le mangea aussi.

Alors leurs yeux s’ouvrirent et ils virent le monde autrement : ils se rendirent compte qu’ils étaient nus et se firent des vêtements avec des feuilles de figuier.

Adam et Eve chassés du paradis

Adam et Eve savaient qu’ils avaient désobéi à Dieu et se cachèrent, car ils avaient honte de leur faute. Dieu savait qu’ils avaient mangé le fruit défendu et Il en fut très déçu. L’homme et la femme durent quitter le Paradis où ils avaient tout en abondance. Désormais, ils devraient se confectionner des vêtements, chasser pour se nourrir et ne seraient plus éternels.

Ils commencèrent alors une nouvelle vie loin du jardin d’Eden.

Caïn et Abel

Adam et Eve donnèrent naissance à deux fils : Caïn et Abel. Abel devint berger de petit bétail et Caïn se mit à cultiver le sol. Un jour, Caïn présenta ses récoltes en offrande à Dieu, pour le remercier.

Abel, de son côté, offrit des premiers-nés de son troupeau. Dieu choisit les offrandes d’Abel mais refusa celles de Caïn. Abel avait offert le meilleur à Dieu, qu’il respectait par-dessus tout, alors que Caïn ne Lui avait donné que des fruits et légumes pourris.

Son amour n’était pas vrai et sincère. Dieu le savait bien.

Caïn fut très déçu du choix de Dieu et jaloux de son frère Abel.

Dieu le mit alors en garde contre la tentation du Mal. Mais Caïn emmena malgré tout son frère en pleine campagne, se jeta sur lui et le tua.

Dieu connut la faute terrible commise par Caïn et le chassa de la terre fertile où il vivait.

Cependant, Dieu continua à le protéger afin que personne ne le tue.

Caïn partit vivre à l’est de l’Eden.

L’arche de Noé

Dieu avait tout donné à l’homme et à la femme, mais ceux-ci, au fil du temps, n’avaient pas réussi à vivre en paix, ensemble.

De nombreuses disputes éclatèrent, les gens s’entre-tuèrent, devinrent jaloux des autres, et se mirent à voler les biens de leurs voisins. Ils n’avaient plus aucun respect, plus aucune valeur !

Dieu fut fort déçu et voulut offrir une nouvelle chance, une nouvelle vie faite de paix et d’amour aux hommes et aux femmes. Alors Dieu demanda à Noé, qui avait le coeur était encore tourné vers Lui et les autres, de construire une grande arche. Noé fit confiance à Dieu et construisit pendant de longs mois cet immense bateau, alors qu’il n’y avait pas d’eau autour de son village.

Tout le peuple se disait que Noé était devenu fou !

Dieu demanda à un couple de chaque espèce animale, ainsi qu’à Noé, son épouse, ses fils et toute sa famille, de prendre place dans l’arche.

Tous ceux qui le souhaitaient, et qui arrivèrent à temps, purent monter dedans, alors que tous les autres moururent noyés par les eaux montantes.

Le Déluge

En effet, il y eut une grande tempête et une terrible inondation recouvrit toute la surface de la Terre, jusqu’aux plus hautes montagnes.

Tous les êtres vivants sur la terre, dans les mers et dans les airs furent noyés.

Il plut sans cesse pendant quarante jours et quarante nuits. L’arche, quant à elle, naviguait sur les eaux et tous les êtres à l’intérieur restèrent en vie.

Quand il cessa de pleuvoir, et après avoir attendu plusieurs jours, Noé ouvrit la petite fenêtre qu’il avait construite et lâcha un corbeau. Le corbeau s’en alla et revint, car il ne trouvait aucun arbre pour se poser. Ensuite, Noé lâcha une colombe mais celle-ci revint peu de temps après car elle non plus ne trouvait pas de branche pour se poser. Il y avait de l’eau sur toute la surface de la Terre. Noé étendit la main, prit la colombe et la fit rentrer auprès de lui dans l’arche.

Il attendit sept jours, puis relâcha l’oiseau. La colombe revint le soir vers lui, mais cette fois-ci, elle avait un rameau d’olivier tout frais dans le bec.

Ainsi Noé sut que les eaux avaient diminué à la surface de la terre. Il attendit encore sept autres jours et lâcha à nouveau la colombe, qui ne revint plus vers lui. Elle avait trouvé un arbre pour se poser et se nourrir. Quand Noé enleva la couverture de l’arche, il se rendit compte que la surface du le sol était sec.

Après quelque temps encore, toute la terre fut sèche et les océans avaient retrouvé leur place.

La sortie de l’arche

Dieu demanda à Noé de sortir de l’arche avec sa femme, ses fils et leurs femmes ainsi que tous les autres êtres vivants !

Il fit donc sortir tous les animaux, oiseaux, bestiaux et tout ce qui rampe sur la terre. Des centaines d’êtres quittèrent l’arche : des éléphants, des tigres, des lions, des girafes, des serpents, des zèbres, des lézards, des chevaux, des hippopotames, des singes, des antilopes, des ours… et encore beaucoup d’autres. Noé construisit un autel de prière pour remercier Dieu de les avoir tous sauvés du Déluge. Dieu décida qu’à l’avenir, il laisserait vivre les êtres vivants pour toujours. Il promit de leur témoigner de la pitié, même s’ils se conduisaient mal.

L’alliance

Dieu bénit Noé et ses fils et leur dit d’être féconds, de se multiplier et d’emplir la terre. Tous les animaux et les végétaux seraient leur nourriture dans le respect de la vie, sans que leur sang ne soit versé pour le plaisir, mais uniquement pour leurs besoins vitaux.

Dieu dit de ne pas verser le sang des hommes et des femmes car l’homme et la femme ont été créés à Son image. Dieu établit une alliance entre lui et tous les êtres vivants. Le signe de cette alliance est l’arc-en-ciel.

Dieu dit : « À chaque fois que vous verrez un arc-en-ciel, le monde se rappellera l’alliance que j’ai faite avec les êtres vivants. »

La tour de Babel

Le monde vivait en paix depuis l’alliance faite entre Dieu et les êtres vivants, à la descente de l’arche de Noé. Mais rapidement, les hommes et les femmes oublièrent cette alliance et trouvèrent une vaste terre inoccupée. Ils décidèrent d’y construire une ville qui s’appellerait plus tard « Babel », ce qui veut dire « confusion ».

Ils eurent l’idée d’y bâtir une gigantesque tour qui percerait les cieux, afin de montrer qu’ils étaient aussi puissants que Dieu, qu’ils pouvaient le combattre et même être plus forts que Lui ! Ils étaient persuadés que se mesurer à Dieu pouvait les rendre heureux.

Ainsi, ils s’unirent pour construire la tour de Babel, bien décidés à être les plus puissants de la Terre. Dieu vit ce que les hommes et les femmes préparaient et décida de leur faire parler des langues différentes afin qu’ils ne parviennent plus à communiquer pour construire cette interminable tour.

Les êtres humains arrêtèrent la construction et se dispersèrent de part et d’autre du monde car ils ne se comprenaient plus.

L’appel d’Abraham

Parmi les descendants de Noé, il y eut un homme appelé « Abraham ».

Abraham était né dans le petit village d’Ur (en Irak).

Il s’était installé à Haran avec son épouse, Sarah, son père Terah et son neveu, Lot. Abraham était berger et aimait prendre de longs moments pour prier en silence. Pour lui, Dieu était unique, créateur du ciel et de la terre.

Les autres habitants de son pays croyaient en toutes sortes de dieux, priaient le soleil, la pluie, le vent, et adoraient des statuettes.

Abraham, lui, croyait en un seul Dieu, seul esprit qui donne la vie.

Tandis qu’Abraham était en promenade, il entendit l’appel de Dieu :

« Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, pour le pays que je te montrerai. Je ferai de toi un grand peuple, Je te bénirai pour toujours »

Abraham, ayant confiance en la parole de Dieu, quitta Haran, où il était installé avec sa famille, son neveu Lot, ses serviteurs, et ses troupeaux, pour commencer un long voyage.

Ils partirent à Canaan (en Palestine), près du croissant fertile où ruisselaient le lait et le miel, et où la vie naissait en abondance.

Le voyage d’Abraham

En arrivant en terre de Canaan, Abraham construisit un autel afin de remercier Dieu. Peu de temps après son arrivée, il y eut une grande famine dans le pays et Abraham descendit en Égypte pour y séjourner. Là-bas, Pharaon avait tous les pouvoirs. Ainsi, lorsqu’il rencontrait une belle femme mariée, il n’hésitait pas à tuer son mari pour la prendre à son service.

Sarah, qui était très belle, fut choisie par Pharaon. Alors, pour qu’on ne le tue pas, Abraham fit semblant d’être son frère. Peu de temps après, plusieurs catastrophes frappèrent l’Égypte et la maison de Pharaon.

Quand celui-ci comprit qu’il avait été trompé, il laissa Sarah quitter son palais. Il offrit même du bétail, de nombreuses offrandes ainsi qu’une servante à Sarah, prénommée Agar, afin de s’excuser auprès d’Abraham et de son peuple. Abraham quitta l’Égypte avec sa femme et son neveu Lot, emmenant tout ce qu’il possédait et tout ce qu’il avait reçu.

Abraham était très riche en troupeaux, en argent et en or.

Lot avait également du petit et du gros bétail. Mais la région où ils arrivèrent n’était pas assez vaste pour toutes leurs tentes et leurs troupeaux.

Les serviteurs et les bergers se disputèrent entre eux, par manque de place.

Mais Abraham, qui ne voulait pas qu’il y ait de différend entre Lot et lui, décida de se séparer de son neveu. Il lui dit : « Si tu prends la gauche, j’irai à droite, et si tu prends la droite, j’irai à gauche ».

Lot choisit pour lui toute la plaine du Jourdain et Abraham resta en terre de Canaan.

La naissance d’Ismaël

Abraham n’avait pas encore d’enfant et cela le rendait fort triste.

Un jour, Dieu lui promit une descendance et lui dit : « Abraham, lève les yeux au ciel et compte les étoiles si tu le peux !

Ta descendance sera aussi grande que la multitude des étoiles dans le ciel ».

Abraham remercia Dieu, construisit un autel et fit de longues prières. Abraham savait qu’il aurait, un jour, un enfant. Quelque temps plus tard, Sarah, déçue de ne pas avoir donné d’enfant à son mari, lui proposa d’avoir un enfant avec sa servante Agar. À l’époque, la plupart des hommes pouvaient épouser plusieurs femmes.

De plus si une servante accouchait sur les genoux de sa maîtresse, l’enfant appartenait alors à la maîtresse et non à sa servante.

Abraham alla donc vers Agar et elle tomba enceinte.

Mais à partir de ce moment-là, Sarah et Agar ne cessèrent de se disputer. Il n’y avait plus de respect entre les deux femmes au point qu’Agar dut s’enfuir.

Dieu rencontra Agar près d’une source dans le désert et lui dit : « Agar, servante de Sarah, d’où viens-tu et où vas-tu ? »

Elle répondit : « Je fuis devant ma maîtresse, Sarah ».

Dieu lui répondit :

« Retourne chez ta maîtresse et respecte-la ! Je multiplierai beaucoup ta descendance ! Tu es enceinte, tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom d’Ismaël ».

Agar retourna auprès de Sarah et d’Abraham. Quelques mois plus tard, elle donna naissance à Ismaël et, grâce à elle, Abraham devint père.

Les trois anges

La naissance d’Ismaël fut une grande joie pour Abraham, même s’il aurait préféré donner la vie avec Sarah. Un jour Dieu lui apparut pour conclure une alliance avec lui et lui promit qu’il serait le père d’une multitude de nations.

Il lui demanda alors de faire circoncire les garçons dès l’âge de huit jours.

Il lui dit encore :

« Tu auras un fils avec Sarah et tu lui donneras le nom d’Isaac. Celui-ci naîtra l’an prochain à cette saison. »

Abraham remercia Dieu. Lui-même, son fils Ismaël, âgé de 13 ans, ainsi que tous les autres hommes de sa maison furent circoncis le jour même.

Peu de temps après cette alliance, Dieu apparut à Abraham aux chênes de Mambré, alors qu’il était assis à l’entrée de sa tente.

Ayant levé ses yeux, Abraham vit trois hommes qui se tenaient devant lui.

Il les accueillit avec toute sa générosité et demanda à Sarah de leur préparer un repas. Abraham resta debout près d’eux pendant qu’ils mangeaient.

Les trois hommes lui demandèrent : « Où est Sarah, ta femme ? »

Abraham répondit qu’elle était dans la tente.

L’un des trois hommes dit :

« Je reviendrai vers toi l’an prochain, alors ta femme Sarah aura un fils ».

Sarah, qui écoutait à l’entrée de la tente, ne crut pas l’annonce de cette naissance : elle pensait être trop vieille pour pouvoir encore avoir un enfant.

Elle rit en elle-même.

Mais Dieu dit à Abraham :

« Pourquoi Sarah a-t-elle ri ? N’y a-t-il rien de trop merveilleux pour Dieu ? »

Sodome et Gomorrhe

Après avoir annoncé la naissance d’Isaac à Abraham et à Sarah, les trois hommes se levèrent et partirent vers la ville de Sodome. Le soir, lorsqu’ils arrivèrent à Sodome, ils trouvèrent Lot, le neveu d’Abraham, assis à la porte de la ville. En les voyant, Lot se leva, se prosterna, face contre terre et leur dit, avec beaucoup de respect :

« Je vous en prie, Mes seigneurs ! Veuillez descendre chez votre serviteur pour y passer la nuit ».

Tout d’abord, les trois hommes refusèrent car ils préféraient dormir sur la place. Mais Lot insista tellement qu’ils finirent par accepter et entrèrent dans sa maison. Ensuite, ils mangèrent le repas que Lot leur avait préparé. Cependant, alors qu’ils n’étaient pas encore couchés, la maison fut cernée par tout le peuple de Sodome sans exception, des plus jeunes jusqu’aux plus vieux.

La foule rassemblée appela Lot et lui dit : « Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit ?

Amène-les-nous pour que nous les frappions !

Ils n’ont rien à faire dans notre ville ! »

Lot sortit vers eux et leur dit :

« Je vous en supplie mes frères, ne commettez pas le mal, ne faites rien à ces hommes qui sont venus dans ma maison. »

Mais ils répondirent :

« Laisse-nous entrer, tu es un étranger et ce n’est pas à toi de décider ou nous te ferons encore plus de mal qu’à eux ! »