Rules rather than discretion : the inconsistency of optimal plans de Finn E. Kydland et Edward C. Prescott - Encyclopaedia Universalis - ebook

Rules rather than discretion : the inconsistency of optimal plans de Finn E. Kydland et Edward C. Prescott ebook

Encyclopaedia Universalis

0,0
18,30 zł

Opis

Bienvenue dans la collection Les Fiches de lecture d’Universalis

(…) ils recevront en 2004 le prix d'économie de la Banque de Suède en mémoire d'Alfred Nobel. Aux côtés de Robert E. Jr. Lucas et des initiateurs de la nouvelle économie classique, ils ont activement participé à la révolution de la macroéconomie dans les années 1970 et profondément renouvelé, avec cet article, l'étude des politiques économiques.

Une fiche de lecture spécialement conçue pour le numérique, pour tout savoir sur Rules rather than discretion : the inconsistency of optimal plans de Finn E. Kydland et Edward C. Prescott.

Chaque fiche de lecture présente une œuvre clé de la littérature ou de la pensée. Cette présentation est couplée avec un article de synthèse sur l’auteur de l’œuvre.

À PROPOS DE L'Encyclopaedia Universalis

Reconnue mondialement pour la qualité et la fiabilité incomparable de ses publications, Encyclopaedia Universalis met la connaissance à la portée de tous. Écrite par plus de 7 200 auteurs spécialistes et riche de près de 30 000 médias (vidéos, photos, cartes, dessins…), l’Encyclopaedia Universalis est la plus fiable collection de référence disponible en français. Elle aborde tous les domaines du savoir.

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB

Liczba stron: 19




Universalis, une gamme complète de resssources numériques pour la recherche documentaire et l’enseignement.

ISBN : 9782341005579

© Encyclopædia Universalis France, 2016. Tous droits réservés.

Photo de couverture : © Wongwean/Shutterstock

Retrouvez notre catalogue sur www.boutique.universalis.fr

Pour tout problème relatif aux ebooks Universalis, merci de nous contacter directement sur notre site internet :http://www.universalis.fr/assistance/espace-contact/contact

Bienvenue dans ce dossier, consacré à Rules rather than discretion : the inconsistency of optimal plans de Finn E. Kydland et Edward C. Prescott, publié par Encyclopædia Universalis.

Vous pouvez accéder simplement aux articles de ce dossier à partir de la Table des matières.Pour une recherche plus ciblée, utilisez l’Index, qui analyse avec précision le contenu des articles et multiplie les accès aux sujets traités.

Afin de consulter dans les meilleures conditions cet ouvrage, nous vous conseillons d'utiliser, parmi les polices de caractères que propose votre tablette ou votre liseuse, une fonte adaptée aux ouvrages de référence. À défaut, vous risquez de voir certains caractères spéciaux remplacés par des carrés vides (□).

Rules rather than discretion : the inconsistency of optimal plans

Finn E. Kydland, économiste norvégien né en 1943, et Edward C. Prescott, économiste américain né en 1940, ont entamé dans les années 1970 une fructueuse collaboration à la Carnegie-Mellon University de Pittsburgh (Pennsylvanie). Elle s’est notamment traduite par la publication de deux articles (dont « Rules rather than discretion : The Inconsistancy of optimal plans » en 1977 dans le Journal of Political Economy) pour lesquels ils recevront en 2004 le prix d’économie de la Banque de Suède en mémoire d’Alfred Nobel. Aux côtés de Robert E. Jr. Lucas et des initiateurs de la nouvelle économie classique, ils ont activement participé à la révolution de la macroéconomie dans les années 1970 et profondément renouvelé, avec cet article, l’étude des politiques économiques.

• L’incohérence temporelle des politiques discrétionnaires

Kydland et Prescott comparent l’efficacité de deux types de politique économique. L’autorité publique peut suivre des règles (rules) préétablies ou, au contraire, mener une politique discrétionnaire (discretion) en adaptant ses choix à chaque période selon les circonstances. Ils montrent qu’il est préférable que l’autorité publique s’en tienne à des règles même si, ce faisant, elle se prive d’une certaine liberté d’action. Cette conclusion paradoxale provient de ce que la politique discrétionnaire souffre d’un problème d’incohérence temporelle (time inconsistency) la rendant inefficace.