La Collection M.+M. Auer. Une histoire de la photographie (Nice - 2004) - Encyclopaedia Universalis - ebook

La Collection M.+M. Auer. Une histoire de la photographie (Nice - 2004) ebook

Encyclopaedia Universalis

0,0
18,26 zł

Opis

On a beaucoup écrit sur la psychologie des collectionneurs, mais peut-être faudrait-il créer une nouvelle catégorie pour le couple Auer. Depuis plus de quarante ans, Michel Auer, photographe de formation, a réuni, d'abord seul, puis avec sa femme Michèle, non seulement quelque cinquante mille...

À PROPOS DE L’Encyclopaedia Universalis

Reconnue mondialement pour la qualité et la fiabilité incomparable de ses publications, Encyclopaedia Universalis met la connaissance à la portée de tous. Écrite par plus de 7 200 auteurs spécialistes et riche de près de 30 000 médias (vidéos, photos, cartes, dessins…), l’Encyclopaedia Universalis est la plus fiable collection de référence disponible en français. Elle aborde tous les domaines du savoir.

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB
MOBI

Liczba stron: 30




Universalis, une gamme complète de resssources numériques pour la recherche documentaire et l’enseignement.

ISBN : 9782341009720

© Encyclopædia Universalis France, 2019. Tous droits réservés.

Photo de couverture : © Bluraz/Shutterstock

Retrouvez notre catalogue sur www.boutique.universalis.fr

Pour tout problème relatif aux ebooks Universalis, merci de nous contacter directement sur notre site internet :http://www.universalis.fr/assistance/espace-contact/contact

Les grandes expositions sont l’occasion de faire le point sur l’œuvre d’un artiste, sur une démarche esthétique ou sur un moment-clé de l’histoire des cultures. Elles attirent un large public et marquent de leur empreinte l’histoire de la réception des œuvres d’art.

Sur le modèle des fiches de lecture, les fiches exposition d’Encyclopaedia Universalis associent un compte rendu de l’événement avec un article de fond sur le thème central de chaque exposition retenue : - pour connaître et comprendre les œuvres et leur contexte, les apprécier plus finement et pouvoir en parler en connaissance de cause ; - pour se faire son propre jugement sous la conduite de guides à la compétence incontestée.

Afin de consulter dans les meilleures conditions cet ouvrage, nous vous conseillons d'utiliser, parmi les polices de caractères que propose votre tablette ou votre liseuse, une fonte adaptée aux ouvrages de référence. À défaut, vous risquez de voir certains caractères spéciaux remplacés par des carrés vides (□).

La Collection M.+M. Auer. Une histoire de la photographie (Nice - 2004)

On a beaucoup écrit sur la psychologie des collectionneurs, mais peut-être faudrait-il créer une nouvelle catégorie pour le couple Auer. Depuis plus de quarante ans, Michel Auer, photographe de formation, a réuni, d’abord seul, puis avec sa femme Michèle, non seulement quelque cinquante mille photographies, des débuts du daguerréotype à nos jours, mais aussi de très nombreux appareils, ainsi que des livres et des documents, depuis des traités d’optique et de chimie jusqu’aux caricatures témoignant du succès de ce médium comme des difficultés qu’il connut à ses débuts. Sur cette collection se greffe une activité d’auteurs, d’éditeurs, de conférenciers et d’organisateurs d’expositions, bref, un véritable apostolat au service de la photographie, de sorte que cette entreprise s’apparente, par sa dimension encyclopédique et didactique, à ce que l’on attendrait d’une institution publique plutôt que de collectionneurs privés.

L’exposition présentée, sous une forme un peu réduite, au Théâtre de la photographie et de l’image à Nice, du 16 janvier au 14 mars 2004, puis au musée d’Art et d’Histoire de Genève du 22 avril au 12 septembre, regroupait près de quatre cents objets, photographies, appareils et documents divers, déroulant sous les yeux du visiteur une histoire générale de la photographie. Elle était accompagnée d’un livre de près de six cents pages, illustré de plus de mille six cents reproductions, chaque chapitre développant le propos des sections de l’exposition. L’absence de bibliographie et, plus encore, de références précises, de l’historique des œuvres et de leurs dimensions, surprenait le lecteur ; mais l’ouvrage contient une masse impressionnante d’informations souvent inédites, en particulier sur des photographes peu connus.

Comme toute collection, celle-ci présente des inégalités dues aux occasions d’achat. Certains photographes importants ne sont pas mentionnés, ou à peine, dans le livre, et n’étaient pas représentés dans l’exposition ; mais à côté d’œuvres aussi célèbres que le recueil de Fox Talbot The Pencil of Nature (1844), le Tigre (1854) en cliché-verre de Delacroix, Rodin (1905) par Steichen ou Madrid (1933) par Cartier-Bresson, on pouvait voir, et l’on découvre dans l’ouvrage, nombre d’images de photographes moins renommés, surtout suisses, tels les daguerréotypes de Jean Gabriel Eynard ou les tirages pictorialistes de Paul Bonzon et d’Hermann Linck.