Thérèse Raquin d'Émile Zola (Analyse de l'oeuvre) - Natacha Cerf - ebook

Thérèse Raquin d'Émile Zola (Analyse de l'oeuvre) ebook

Natacha Cerf

0,0
22,32 zł

Opis

Décryptez Thérèse Raquin d'Émile Zola avec l’analyse du PetitLitteraire.fr ! Que faut-il retenir de Thérèse Raquin, le célèbre roman naturaliste à l'atmosphère angoissante ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette œuvre dans une analyse complète et détaillée. Vous trouverez notamment dans cette fiche :• Un résumé complet • Une présentation des personnages principaux tels que Thérèse Raquin, Laurent et Camille Raquin • Une analyse des spécificités de l’œuvre : le naturalisme, la thématique du corps, un roman de la folie, un faux roman policier et une écriture scientifique Une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l’œuvre. LE MOT DE L’ÉDITEUR : « Dans cette nouvelle édition de notre analyse de Thérèse Raquin (2016), avec Natacha Cerf, nous fournissons des pistes pour décoder le premier grand roman à succès de Zola. Notre analyse permet de faire rapidement le tour de l’œuvre et d’aller au-delà des clichés. » Stéphanie FELTEN À propos de la collection LePetitLitteraire.fr : Plébiscité tant par les passionnés de littérature que par les lycéens, LePetitLittéraire.fr est considéré comme une référence en matière d’analyse d’œuvres classiques et contemporaines. Nos analyses, disponibles au format papier et numérique, ont été conçues pour guider les lecteurs à travers la littérature. Nos auteurs combinent théories, citations, anecdotes et commentaires pour vous faire découvrir et redécouvrir les plus grandes œuvres littéraires.  LePetitLittéraire.fr est reconnu d’intérêt pédagogique par le ministère de l’Éducation. Plus d’informations sur http://www.lepetitlitteraire.fr

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB

Liczba stron: 29




Émile Zola

Écrivain et journaliste français

Né en 1840 à ParisDécédé en 1902 dans la même villeQuelques-unes de ses œuvres :Nana (1880), romanAu Bonheur des dames (1883), romanGerminal (1885), roman

Né en 1840 et décédé en 1902, Émile Zola est considéré comme l’un des romanciers majeurs du XIXe siècle en France. Il est aussi le chef de file du naturalisme, un mouvement qui entend appliquer à la littérature les méthodes scientifiques expérimentales de l’époque : après observation du réel, Zola émet une hypothèse et la vérifie par expérimentation dans ses œuvres. Il illustre notamment cette esthétique dans le cycle romanesque des Rougon-Macquart, une fresque de vingt livres qui constitue son œuvre principale et qui connaitra un grand succès, malgré de nombreuses critiques.

Zola est également célèbre pour ses prises de position, souvent sources de condamnation. La plus notoire concerne l’affaire Dreyfus : son pamphlet J’accuse… ! (1898) contribua grandement à l’issue heureuse du procès du capitaine Dreyfus (1859-1935).

Thérèse Raquin

Une histoire de passion et de mort

Genre : romanÉdition de référence :Thérèse Raquin, Paris, Pocket, coll. « Classiques », 1991, 333 p.1re édition : 1867Thématiques : naturalisme, corps, folie, animalité, crime, enquête, vices

Publié en 1867, Thérèse Raquin est le premier grand roman à succès de Zola. Il y expérimente sa théorie naturaliste et raconte comment Thérèse et son amant Laurent sont conduits au crime par le déterminisme de leur corps. Le roman montre l’effroi, la souffrance et la haine qui suivent le meurtre et mènent inexorablement au suicide des deux amants criminels.

C’est un roman nouveau qui rompt avec la tradition littéraire de la morale, de la psychologie et des héros. Cela explique qu’il fut accusé de pornographie et considéré comme « malsain et pestilentiel ». Il n’en demeure pas moins l’une des œuvres les plus marquantes de Zola.

Résumé

Chapitres I-V

À la mort de sa mère, d’origine africaine, Thérèse fut adoptée par Mme Raquin. La jeune fille, malgré sa santé de fer, partagea toute sa jeunesse la chambre et les médicaments de son cousin Camille. Elle prit ainsi l’habitude de réprimer son tempérament de feu. Lorsqu’ils en eurent l’âge, Mme Raquin les maria.

À la suite de leur union, Camille voulut quitter Vernon pour aller vivre à Paris. Sa mère acheta alors la petite boutique sombre du passage du Pont-Neuf. Thérèse, glacée par la boutique obscure et délabrée, s’affaissait chaque jour derrière le comptoir, passant des heures entières immobile, et, chaque soir, elle s’allongeait auprès de son mari « dans une indifférence dédaigneuse » (chapitre I).

Pendant trois ans, le quotidien de la famille Raquin ne change guère. Thérèse, écrasée par l’ennui, « voyait la vie s’étendre devant elle, toute nue, amenant chaque soir la même couche froide et chaque matin la même journée vide » (chapitre III). Tous les jeudis soirs, la famille Raquin reçoit chez elle l’ancien commissaire de police Michaud, son fils Olivier et sa femme Suzanne, ainsi que Grivet, un vieil employé du chemin de fer d’Orléans.

Un soir, Camille introduit à la boutique Laurent, un ami d’enfance devenu un homme à l’allure lourde et tranquille (« Au fond, c’était un paresseux, ayant des appétits sanguins, des désirs très arrêtés de jouissances faciles et durables », chapitre V). Ancien peintre médiocre à l’œil grossier de paysan, il propose à Camille de faire son portrait.

Chapitres VI-X