Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan (Analyse de l'oeuvre) - Elena Pinaud - ebook

Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan (Analyse de l'oeuvre) ebook

Elena Pinaud

0,0
22,83 zł

Opis

Décryptez Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan avec l'analyse du PetitLittéraire.fr !Que faut-il retenir de Rien ne s'oppose à la nuit, roman incontournable de la littérature française ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette œuvre dans analyse complète et détaillée.Vous trouverez notamment dans cette fiche :• Un résumé complet• Une présentation des personnages principaux tels que Lucile et Liane• Une analyse des spécificités de l'œuvre : le roman biographique, l'univers intérieur, les thèmes de la famille et des secrets de familleUne analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l'œuvre.Le mot de l'éditeur :« Dans cette nouvelle édition de notre analyse de Rien ne s'oppose à la nuit (2017), avec Elena Pinaud, nous fournissons des pistes pour décoder ce chef d'œuvre littéraire. Notre analyse permet de faire rapidement le tour de l'œuvre et d'aller au-delà des clichés. »Stéphanie FeltenÀ propos de la collection LePetitLittéraire.fr : Plébiscité tant par les passionnés de littérature que par les lycéens, LePetitLittéraire.fr est considéré comme une référence en matière d'analyse d'œuvres classiques et contemporaines. Nos analyses, disponibles aux formats papier et numérique, ont été conçues pour guider les lecteurs à travers toute la littérature. Nos auteurs combinent théories, citations, anecdotes et commentaires pour vous faire découvrir et redécouvrir les plus grandes œuvres littéraires. LePetitLittéraire.fr est reconnu d'intérêt pédagogique par le ministère de l'Éducation. Plus d'informations sur http://www.lepetitlitteraire.fr

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB

Liczba stron: 27




Delphine de Vigan

Romancière et scénariste française

Née en 1966 à Boulogne-Billancourt (Île-de-France)Quelques-unes de ses œuvres :No et moi (2007), romanLes Heures souterraines (2009), romanD’après une histoire vraie (2015), roman

Delphine de Vigan a commencé à écrire alors qu’elle était salariée d’un institut de sondage depuis des années. Publiant son premier roman Jours sans faim (2001) sous le pseudonyme de Lou Delvig, elle signe de son vrai nom ses œuvres suivantes, qui remportent un franc succès. Depuis la parution retentissante de No et moi en 2007, elle vit de sa plume et se consacre entièrement à la littérature. Parallèlement à ses projets d’écriture personnels, elle participe à deux ouvrages collectifs en 2008 (Sous le manteau et Mots pour maux) et cosigne le scénario du film de Gilles Legrand (réalisateur, producteur et scénariste français, né en 1958) Tu seras mon fils (2011). Le succès de l’auteure se confirme avec Rien ne s’oppose à la nuit (2011), primé à de multiples reprises. Appréciée tant par le public que par la critique, Delphine de Vigan a su s’imposer sur la scène littéraire française par son style délicat, ses personnages attachants et leurs histoires empreintes de justesse.

Rien ne s’oppose à la nuit

Une quête romanesque

Genre : roman biographiqueÉdition de référence :Rien ne s’oppose à la nuit, Paris, Jean-Claude Lattès, 2011, 437 p.1re édition : 2011Thématiques : famille, secrets, mort, univers intérieur, maladie, suicide

Rien ne s’oppose à la nuit, dont le titre est extrait de la chanson Osez Joséphine (1991) d’Alain Bashung (poète, musicien et comédien français, 1947-2009), est écrit sous l’emprise d’une tragédie familiale : le suicide de la mère de Delphine de Vigan. Pour essayer de comprendre cet acte désespéré, l’auteure, qui est également la narratrice, s’interroge sur son entourage familial et fouille dans son passé, parfois douloureux. Le récit se focalise sur quatre instances féminines : la grand-mère, la mère, la sœur et l’auteure elle-même. En résulte un roman psychologique en trois parties qui met en scène la famille, ses non-dits et ses troubles.

Résumé

Alors que la narratrice tente d’écrire l’histoire de sa mère, elle se heurte aux difficultés de l’écriture et aux mystères qui entourent les intrigues de sa famille : l’histoire de sa mère Lucile, qui se lit de manière linéaire dans le roman, est entrecoupée de nombreuses réflexions et digressions sur d’autres personnages. Aussi est-il plus simple de proposer, pour ce résumé, une vue d’ensemble du roman par thématique.

L’élément déclencheur

La narratrice, qui découvre le cadavre de sa mère Lucile quelques jours après son suicide, met du temps avant de poser des mots sur ce drame et de pouvoir l’accepter. Pour éviter de devoir dire la vérité à son fils sur les circonstances du décès de sa grand-mère, l’auteure lui annonce qu’elle s’est endormie. Or c’est ce dernier qui déclenche le processus de recherche d’informations de Delphine de Vigan sur le passé de sa mère par cette simple question : « […] elle s’est suicidée, en quelque sorte ? » (p. 16) L’auteure contacte alors ses oncles et ses tantes, interroge sa sœur, analyse les archives familiales et lit les carnets laissés par sa mère afin de comprendre les raisons de son acte.

Un lourd passé familial