Le Jour du chien de Caroline Lamarche (Analyse de l'oeuvre) - Vincent Guillaume - ebook

Le Jour du chien de Caroline Lamarche (Analyse de l'oeuvre) ebook

Vincent Guillaume

0,0
22,22 zł

Opis

Décryptez Le Jour du chien de Caroline Lamarche avec l'analyse du PetitLitteraire.fr ! Que faut-il retenir du Jour du chien, le roman aux six récits qui a bouleversé les lecteurs ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette œuvre dans une analyse complète et détaillée. Vous trouverez notamment dans cette fiche :• Un résumé complet • Une présentation des personnages principaux tels que le camionneur, l'abbé Jean, la femme qui veut rompre, Phil, la mère et Anne • Une analyse des spécificités de l'œuvre : "Un roman choral", "Révélation personnelle et commune", "La thématique de l'abandon" et "Au-delà des apparences" Une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l'œuvre. LE MOT DE L'ÉDITEUR : « Dans cette nouvelle édition de notre analyse du Jour du chien (2017), avec Vincent Guillaume et Marie-Sophie Wauquez, nous fournissons des pistes pour décoder ce roman à six voix centré sur le thème de l'abandon. Notre analyse permet de faire rapidement le tour de l'œuvre et d'aller au-delà des clichés. » Stéphanie FELTEN À propos de la collection LePetitLitteraire.fr : Plébiscité tant par les passionnés de littérature que par les lycéens, LePetitLittéraire.fr est considéré comme une référence en matière d'analyse d'œuvres classiques et contemporaines. Nos analyses, disponibles au format papier et numérique, ont été conçues pour guider les lecteurs à travers la littérature. Nos auteurs combinent théories, citations, anecdotes et commentaires pour vous faire découvrir et redécouvrir les plus grandes œuvres littéraires.  LePetitLittéraire.fr est reconnu d'intérêt pédagogique par le ministère de l'Éducation. Plus d'informations sur lepetitlitteraire.fr

Ebooka przeczytasz w aplikacjach Legimi lub dowolnej aplikacji obsługującej format:

EPUB

Liczba stron: 28




Caroline Lamarche

Romancière, poète, nouvelliste et dramaturge belge

Née en 1955 à Liège (Belgique)Quelques-unes de ses œuvres :La Nuit l’après-midi (1998), romanJ’ai cent ans (1999), recueil de nouvellesTwee vrouwen van twee kanten/Entre-deux (2003), avec Hilde Keteleer, recueil de poésie

Caroline Lamarche passe son enfance et son adolescence en Espagne, puis en France. Revenue en Belgique à 18 ans, elle étudie la philologie romane à Liège. À cette époque, elle vit une crise personnelle qui lui cause de graves insomnies. Celles-ci cessent lorsqu’elle se lance véritablement dans l’écriture, en 1990. La dynamique souffrance-espoir à laquelle Caroline Lamarche a été confrontée dans sa vie se retrouve dans ses œuvres, qu’elle réalise dans des registres variés. Elle rédige en effet romans, poèmes, nouvelles, pièces de théâtre et textes radiophoniques.

Le Jour du chien

Six regards sur un même fait divers

Genre : romanÉdition de référence : Le Jour du chien, Bruxelles, Éditions Luc Pire, coll. « Espace Nord », 2008, 144 p.1re édition : 1996Thématiques : abandon, révélation, souffrance, introspection, portrait, sentiments

Le Jour du chien est un roman. Pourtant, chacun de ses six chapitres constitue une histoire qui semble d’abord indépendante et dont le récit est pris en charge par un narrateur distinct. Ce qui rassemble ces histoires dispersées, tantôt désespérées, tantôt douces-amères, c’est la vision d’un chien courant sur l’autoroute en présence de six personnes sidérées.

Écrit en 1996, Le Jour du chien a remporté le prix Rossel l’année suivante. Salué unanimement par les critiques et les lecteurs, traduit en plusieurs langues, il a été inspiré par une rencontre réelle avec un chien perdu sur l’autoroute E411 ; une rencontre qui bouleversa Caroline Lamarche.

Résumé

Un incident banal

Anne et sa mère circulent sur l’autoroute. Elles ont récemment vécu un drame familial : Nico, le père d’Anne, vient de mourir d’un cancer. Cet évènement tragique a encore creusé le fossé qui les séparait déjà : Anne n’a jamais été proche de sa mère et lui préférait son père ; de son côté, cette dernière entretenait une relation fusionnelle avec son mari, surtout depuis que la maladie leur a fait découvrir le « noyau », l’« élan vital » (p. 81) indestructible d’une personne, ce qui les a aidés à vivre ensemble de façon plus essentielle, plus intense et plus vraie lors du combat contre la tumeur. Elle a délaissé sa fille, tout en remarquant le comportement « bizarre » (p. 89) de celle-ci à son égard et son attachement plus prononcé envers son père.

En outre, la perte de cet être cher a provoqué des changements dans la vie des deux femmes : Anne, devenue boulimique, n’arrive pas à extérioriser sa souffrance et en veut à cette mère qui semble si bien s’accommoder de sa peine. La jeune fille se sent indésirable et invisible aux yeux des autres. Pour sa part, la mère, afin de combler le manque, cherche à se rendre utile en offrant ses services à l’Association des Veuves.

Soudain, mère et fille voient un camionneur s’arrêter et leur faire signe pour les avertir d’un danger : un chien est en train de courir le long du terreplein de l’autoroute. Au volant, Anne décide d’immobiliser le véhicule. De même, d’autres automobilistes et un cycliste qui roulait le long des bandes de circulation, remarquent l’animal abandonné et s’arrêtent.

Six esprits troublés