Fables - Jean-Pierre Claris de Florian - ebook
Kategoria: Poezja i dramat Język: francuski Rok wydania: 1792

Ebooka przeczytasz na:

e-czytniku EPUB
tablecie EPUB
smartfonie EPUB
komputerze EPUB
Czytaj w chmurze®
w aplikacjach Legimi.
Dlaczego warto?

Pobierz fragment dostosowany na:

Opis ebooka Fables - Jean-Pierre Claris de Florian

Florian est un écrivain et poete un peu oublié. Pourtant, dans le «classement» des fabulistes, il arrive immédiatement derriere La Fontaine. Meme si ses Fables sont aujourd'hui peu connues du plus grand nombre, les morales de certaines d'entre elles, sont employées couramment. C'est a lui que l'on doit des adages tels que Chacun son métier, les vaches seront bien gardées, Pour vivre heureux, vivons cachés, Rira bien qui rira le dernier. Il a également écrit les paroles de la chanson Plaisir d'amour.

Opinie o ebooku Fables - Jean-Pierre Claris de Florian

Fragment ebooka Fables - Jean-Pierre Claris de Florian

A Propos
A Propos Claris de Florian:

Issu d'une famille noble et vouée a la carriere des armes, il naît au château de Florian, sur la commune de Logrian, pres de Sauve dans le Gard, au pied des Basses-Cévennes. Sa mere, d'origine espagnole meurt lorsqu'il est enfant et il est élevé au château de Florian. Son oncle ayant épousé la niece de Voltaire, c'est a dix ans, en juillet 1765 lors d'un séjour a Ferney, qu'il est présenté au célebre écrivain, son grand-oncle par alliance, qui le surnomme Florianet. A treize ans, il devient page au service du duc de Penthievre puis entre quelques années plus tard a l'école royale d'artillerie de Bapaume. A sa sortie, il sert quelque temps comme officier dans le régiment des dragons de Penthievre. La vie de garnison ne lui convenant pas, il sollicite et obtient une réforme qui lui conserve son grade dans l'armée mais lui permet de suivre le duc de Penthievre a Anet et Paris (un petit appartement lui était réservé a l’Hôtel de Toulouse) et de s'adonner entierement a la poésie. Le duc de Penthievre, qui lui avait donné a sa cour le titre de gentilhomme ordinaire, resta sa vie durant son ami et son protecteur. Son buste a Sceaux. Il est élu membre de l'Académie française en 1788 apres avoir vu deux de ses ouvres couronnées par cette institution. Contraint, en tant que noble, de quitter Paris lors de la Révolution française, il se réfugie a Sceaux. Malgré l'appui de son ami François-Antoine de Boissy d'Anglas, il est arreté en 1794, l'épître dédicatoire de Numa Pompilius qu'il avait écrite a la reine huit ans plus tôt, le desservant devant le Comité de sureté générale. Remis en liberté le 27 juillet grâce a Boissy d'Anglas, il meurt subitement le 13 septembre, a l'âge de trente-neuf ans, probablement des suites de sa détention. Il est enterré a Sceaux ou sa tombe a été érigée en sanctuaire des Félibres, association culturelle et littéraire occitane créée par Frédéric Mistral au milieu du XIXe siecle. Elle se trouve dans le Jardin des Félibriges, entourée de bustes des membres célebres de l'association. Chaque année, a la fin du printemps s'y déroule une manifestation commémorative : les Fetes Félibréennes de Sceaux.

Note: This book is brought to you by Feedbooks
http://www.feedbooks.com
Strictly for personal use, do not use this file for commercial purposes.